A voir dans les environs

Séville

La capitale andalouse est l’endroit par excellence pour celui ou celle qui adore joie exubérante et richesse historique, mais aussi ambigüité religieuse. On peut en profiter en toute saison: au printemps, lorsque les fleurs des orangers dispensent leur parfum caractéristique et que se fêtent la semaine sainte (“Semana Santa”) et la foire d’avril (“Feria de abril”); en été, lorsque les parcs et les bâtiments historiques offrent la fraîcheur; en automne, lorsque les plages se vident et que les terrasses des cafés offrent leurs savoureuses tapas en leurs “copos” rafraichissantes; en hiver, lorsque les températures sont très douces. Séville, le patio d’Andalousie, où jadis maures, juifs et chrétiens convivaient pacifiquement et harmonieusement, d’où Christophe Colomb et Amerigo Vespucci entamaient leur quête vers le nouveau monde, ville de Carmen et de Figaro.

Séville, capitale du flamenco, expression pure et puissante de l’âme andalou orgueilleux et tragique. Mais aussi la ville des “sevillanas” plus frivoles, des multiples bars où il est bon déguster les tapas, de l’ambiance des corridas dans les Arènes de la “Real Maestranza”.

“Quien no vio Sevilla, no vio maravilla” (qui n’a pas vu Séville, n’a pas vue merveille). Enumérer toutes les curiosités dans ce chapitre serait trop long, et pour cela nous vous renvoyons donc aux liens utiles. Nous serons heureux de vous aider dans l’élaboration de votre itinéraire au travers de la ville afin de ne rien perdre de cette beauté.

Les jeudis, se tient a un marché aux puces avec une touche artistique dans la calle Feria, au coeur de la ville. Les dimanches matin se tient  un autre marché aux puces cette fois sur les rives du Guadalquivir ainsi qu’un marché de produits textiles et cuir à Séville-Est, non loin de nos chambres d’hôtes.

Carmona

“Lucero de Europa” (Etoile de l’Europe). A peine à 30 km de Séville, dans la plaine fertile de la Campiña, apparaît sur un rocher la petite ville pittoresque de Carmona. Ses origines remontent à la préhistoire. Son aspect actuel, avec ses ruelles étroites et petites places accueillantes, est un héritage de la présence des Maures qui l’appelaient à l’époque “Karmounah”.

Grand nombre de bâtiments et monuments témoignent d’un passé riche. Parmi eux figure un nécropolis impressionnant. Tous les styles qu’a connus l’Andalousie y sont représentés: de la simplicité romane par le charme oriental à l’extravagance du baroque. Il n’est pas surprenant d’apprendre que la ville est sur la bonne voie pour être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et qu’ici se trouve, dans un ancien palais royal, un des plus beaux des paradores nationaux de l’Espagne.

A la périphérie de la ville, dans le cadre magnifique d’une véritable hacienda, les amateurs du célèbre huile d’olive andalou, peuvent visiter une entreprise familiale qui fabrique en exclusivité la « Virgen Extra » de la marque Basilippo.

Mairena del Alcor

Ce village, situé entre Séville et Carmona, est incorporé dans les “Alcores”, une série de collines qui délimitent la Campiña Sevillana. Mairena a connu à la fois les civilisations ibériques, romanes et musulmanes. Ce sont les traces de cette dernière qui persistent dans la vie culturelle actuelle. Intéressants à voir sont la forteresse “Castillo de Luna”, construite sur une tour musulmane, avec sa collection archéologique, et le palais “Casa Palacio” des Ducs de Arcos  de style mudéjar. C’est Mairena qui inaugure chaque année la saison des férias puisque la foire locale se célèbre toujours une semaine avant la “Feria de abril” de Séville. Au mois de septembre a lieu le fameux Festival de Cante Jondo “Antonio Mairena”, une forme authentique du flamenco qui attire les amateurs purs et durs.

Cordoue

La capitale de la province de même nom se situe à moins d’une heure de route de la Maison d’hôtes Finca La Luz et forme donc un but idéal pour une excursion d’une journée. Bien sûr on connaît Cordoue surtout pour sa Mezquita ou grande mosquée, convertie entre-temps en une cathédrale catholique, mais érigée sur les vestiges d’un temple romain. Et pourtant, comme à Séville, musulmans, juifs et chrétiens y vivaient jadis paisiblement côte à côte. En témoigne la “Judería”, le quartier juif, juste à côté de la Mezquita, avec ses ruelles, ses façades blanchies à la chaux et ses cours intérieures fleuries. En outre, il ne faut pas manquer le splendide pont romain qui traverse le Guadalquivir et qui mène à la tour de la Calahorra, également de souche musulmane.

Autres endroits á visiter

La province de Séville propose nombre de petites villes, villages et autres curiosités qui ont toutes leur spécificité.

On pense notamment à Marchena avec son riche patrimoine culturel et historique dont une église où l’on découvre avec surprise un grand nombre de tableaux du peintre Zurbaran; Osuna avec sa rue principale parsemée de maisons de maîtres richement décorées et l’Université construite sur une colline; Estepa qui trône au-dessus de vastes champs d’oliviers et où, vers la fin de l’année, les célèbres “dulces de navidad” (mantecados et polvorones) se fabriquent; Écija avec ses multiples tourelles, …

A la sortie de Séville, sur la Ruta de la Plata, en direction de Mérida et Salamanque, se trouve l’ancienne ville romaine d’Itàlica, lieu de naissance de l’empereur Trajan. On peut y admirer un superbe amphithéâtre, magnifiquement préservé. De nombreuses mosaïques et autres objets excavés sont exposés dans la Casa de la Condesa de Lebrija, au coeur de Séville.

La province compte également parmi ses attractions des parcs naturels comme la Doñana et la lagune de Fuente de Piedra. Les deux sont connus comme des aires de reproduction de flamants roses et pour bien d’autres choses qui peuvent intéresser les amateurs de la faune et de la flore. Le village de Fuente de Piedra est aussi connu pour son élevage d’ânes. Plus près de Séville se trouvent l’unique arborétum El Carambolo et un rien plus loin le refuge pour oiseaux Cañada de los Pàjaros.

Les amoureux de poterie typique désireux de ramener à la maison un petit souvenir iront au village La Rambla où ils pourront observer le processus de fabrication dans plusieurs ateliers artisanaux.

Et au cas où la voix de sirène de la mer se fait entendre de façon irrésistible, sachez que les vastes plages de sable blanc de la Costa de la Luz se trouvent à une distance d’à peine 120 km.

Et tant de choses en plus …

La montagne

La partie occidentale de la Sierra Morena (ce qui veut dire littéralement les montagnes brunes), située dans les provinces de Huelva et Séville, s’appelle Sierra de Aracena et Sierra Norte de Sevilla. Toutes deux forment un seul ensemble caractérisé par une végétation spécifique : les “dehesas” (prairies) et forêts méditerranéennes. Cette région est particulièrement séduisante grâce à la combinaison d’une beauté naturelle écrasante, le charme des villages, de nombreux sentiers de randonnée et bien sûr le célèbre jambon ibérique provenant des cochons noirs que vous rencontrez partout et qui inspirent plus d’un chef de cuisine local. Les randonneurs trouveront ici en toutes saisons de quoi se régaler et peuvent consulter dans la maison d’hôtes une carte des promenades de la région.